Comment prendre des décisions importantes: 3 conseils d’un champion de poker

Il s’avère que l’intuition notoire est grandement surestimée et que, au contraire, nous perdons injustement notre chance.

Au poker, vous devez constamment prendre des décisions et les chances de gagner dépendent de leur véracité. L’expérience de la joueuse professionnelle et championne Liv Boeri montre que dans la vie quotidienne, tout est exactement pareil. Dans son exposé sur TED, la jeune fille partage des secrets qui aideront à prendre des décisions éclairées et à réussir.

1. Considérez le facteur chance et ne surestimez pas vos capacités

Comme au poker, dans la vie, tout ne dépend pas de nous. La chance influe également sur les chances de réussite d’une entreprise donnée. Penser en soi comme un génie, écarter un hasard, est une grave et dangereuse erreur. Pour le prouver, Liv donne un exemple.

En 2010, elle a remporté le circuit européen de poker, alors qu’elle n’avait joué sérieusement que pendant un an. La jeune fille était tellement confiante dans son talent qu’elle a cessé d’étudier le poker et a commencé à rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde, risquant de plus en plus. Perdant de temps en temps au cours de la prochaine année, Liv s’est finalement rendue compte qu’elle avait grandement surestimé ses capacités.

Les gens ont tendance à minimiser le facteur chance lorsque tout va bien. Par conséquent, dans de tels moments, il est important de vous demander si cela est vraiment votre mérite personnel, et pas seulement de la chance.

  Pédicure branchée 2018: couleurs et motifs à ne pas manquer

2. Utiliser la pensée quantitative

Les définitions abstraites dans la planification sont aussi mauvaises que dans le poker. Le jeu est construit sur des probabilités et une précision, vous ne pouvez donc pas dire « Ils bluffent probablement ». Pour cette raison, vous pouvez perdre beaucoup d’argent. Au lieu d’une formulation vague, vous devez vous habituer à penser en chiffres.

La probabilité de tout événement peut être exprimée en pourcentage, mais dans la compréhension de chaque personne, elle sera différente. Liv a demandé à ses abonnés Twitter ce qu’ils entendaient par le mot «peut-être», et l’écart de probabilité se situait entre 10 et 90%.

Ainsi, la prochaine fois que vous voudrez dire «probablement» ou «parfois», utilisez des chiffres plutôt que des mots. Contrairement aux phrases abstraites, elles sont perçues très clairement par l’interlocuteur.

3. Ne comptez pas sur l’intuition

Les réseaux sociaux regorgent d’images motivantes avec des légendes du type «Écoutez votre cœur» ou «Faites confiance au sixième sens sans avoir de doute». À quelques rares exceptions près, cela ne fonctionne pas au poker ou dans la vie. Notre intuition n’est pas aussi parfaite que nous le souhaiterions.

Sur la photo ci-dessus, les meilleurs joueurs de poker du monde. Et on peut voir d’eux que ces gars-là ont atteint de tels sommets, en utilisant loin des sentiments et de l’intuition, mais une analyse minutieuse et une rationalité.

  10 jupes les plus en vogue de 2019

L’intuition ne doit pas être ignorée, mais ne doit pas non plus être surestimée. Cela fonctionne dans les choses de tous les jours que vous avez fait plusieurs fois, mais ne convient pas à quelque chose de vraiment grave. Vous pouvez écouter votre intuition lorsque vous essayez de vous garer dans un goulet d’étranglement, mais pour choisir une carrière ou un partenaire, il est préférable de vous fier à une analyse tranquille et précise.


Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez trouver la version complète de la présentation sur TED.

Publié dans : Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *